Latest post:

Continuité karmique: pollution
December 11th, 2016 (December 23rd, 2016)
illustration

illustration (attribution, if any possible, is at the end of the article)

Continuité karmique: pollution

Parmi mes billets en anglais, plusieurs tentent d'expliquer la continuité karmique (que de si nombreuses personnes considèrent comme un vieux mythe indien non-scientifique et dépassé). Nouvelle tentative, en français cette fois!

Récemment, il y eut des alertes pollution à Paris, à Lyon, à Grenoble, à Lille, à Reims… et les autorités ont demandé aux automobilistes de réduire leur vitesse, voire d'utiliser les transports en commun, le co-voiturage, etc.

En circulation alternée (donc près de 50% de véhicules en moins en théorie), une minable réduction de seulement 5% à 10% du traffic fut observée.

En terme de vitesse, être sur la route à 70km/h comme demandé était un bon moyen d'être klaxonné (voire de risquer l'accident avec les imprudents qui déjà ne respectent pas le 90km/h en temps normal, se croient bien meilleurs conducteurs qu'ils ne sont, et ne vont certainement pas ralentir pour cause de pollution!).

Et puis s'il y a un problème avec une usine à Feyzin, alors profitons-en pour critiquer les usines et ne rien faire soi-même (sur le principe que c'est toujours les "petits" qui doivent faire des efforts, etc. Venant de gens qui justement refusent, avec des excuses qui n'en sont vraiment pas, de faire un effort quand c'est particulièrement nécessaire, ça fait juste pitié!).


Rapport avec le karma ?

Il sera parfaitement "juste" que tous ces automobilistes qui ne font rien pour réduire la pollution meurent de cancers.

Oh mais, bien sûr, il ne faut pas dire cela ! Ce n'est pas politiquement correct ! C'est forcément la faute des "autres": les grandes méchantes usines, ou les politiques véreux, ou l'Allemagne, voire les immigrés si on ne trouve pas d'autre bouc émissaire!

Eh bien, non, quand chacun peut faire un geste pour aider l'environnement, et que chacun est invité à le faire à un moment particulièrement critique, chacun est responsable!

Quand 90%-95% des conducteurs s'abritent derrière des excuses bidon pour ne pas prendre leurs responsabilités, ne pas participer, ne pas aider… ils sont moralement et physiquement responsables de la pollution. Et s'ils tombent malades, ils le méritent, moralement et physiquement. De même que si leurs proches tombent malades, ils sont responsables des souffrances causées à ces proches, moralement et physiquement

Mais, bien sûr, ceux qui tomberont malades, comme ceux qui souffriront de voir des proches malades, ne feront pas le rapprochement.

Ils blâmeront la malchance, ou la pollution des "autres", l'inefficacité des politiques…

Ils ne se rappelleront pas qu'ils ont pollué volontairement simplement parce que ça les ennuyait de chercher un mode alternatif de transport… ils ne se rappelleront pas qu'ils ont sciemment refusé d'appliquer les consignes valides desdits politiques… Comme l'oubli est bien commode dans de tels moments!

Le karma est une loi de causalité morale. Et son résumé est très simple: « vous vivez dans le monde (sympa ou hostile) que VOUS avez créé. Si vous voulez un monde meilleur, c'est à vous de le créer (p.e. en participant à des mouvements responsables de groupe): vous êtes "agent", vous avez le pouvoir de changer les choses, donc vous êtes responsable. Si vous vivez dans un monde décevant, qu'allez-vous faire pour l'améliorer, en pratique? »

Il est basé sur un principe simple: il n'y a pas d'autre monde. Vous venez du même monde, et vous restez dans ce monde. Même au travers d'événements qui affectent fondamentalement votre sens d'identité (comme la naissance et la mort), il y a continuité: rien ne vient d'autres mondes, ni ne va ailleurs. En science, on dirait: rien ne se crée, rien ne se perd, tout se transforme. [Oui, le Bouddhisme peut parler d'enfers, de paradis, etc. dans certaines traditions, mais d'abord ce n'est pas clair si ces enfers, etc., sont un type d'"expérience" ou des plans physiques distincts, et ensuite même conçus comme plans d'existence séparés, ces plans sont interdépendants et ne sont que des parts du même univers, du même "monde".]

Alors pour ces automobilistes minables aperçus autour de Lyon ces derniers jours, il importe peu d'un point de vue éthique s'ils se rappellent, ou non, leur manque de civilité, leur irresponsabilité, leur égoïsme, et leur contribution de mauvais aloi au problème général avec des excuses pathétiques: ils sont responsables…

Et tout le blâme qu'ils essayeront de faire porter à la malchance ou aux "autres" sera juste un exemple supplémentaire de leur ignorance, de leur confusion, de leur attitude forcenée à se bruler eux-mêmes les doigts sous l'influence d'une mentalité égocentrique sans le moindre contrôle. Ils seront responsables de leurs poumons malades et des maladies d'autres autour d'eux, de par leur négligence, leur complaisance, leurs excuses lamentables. D'un point de vue karmique, ils portent la responsabilité de leurs souffrances à venir. Et il n'y a rien de magique ou de divin, là dedans, c'est juste qu'il n'y a pas d'autre monde: la pollution créée en se laissant guider par des pulsions naïves, des pensées illogiques, des envies mal gérées, n'a pas d'autre endroit où magiquement "disparaitre". La pollution créée influe directement le futur dans lequel ces automobilistes vivront! C'est de la causalité, ni magique, ni divine: une simple relation entre causes et effets, bien comprise de tous mais stupidement ignorée par la majorité.

Comme ils nieront leurs contributions —c'est tellement plus pratique, et satisfaisant pour l'ego, de blâmer tous les "autres"!— au point de les "oublier" purement et simplement, il importe peu que les gens croient à la notion de karma "d'une vie à l'autre"! Comme les gens oublient ce dont ils devraient avoir honte, leur passé même récent constitue une "autre vie". Quand les gens changent beaucoup, par exemple, via une nouvelle formation puis un nouveau métier, ils utilisent parfois cette expression, si on leur parle de leur passé: "c'était dans une autre vie". Eh bien, de même, les automobilistes parisiens et lyonnais peuvent parler de leur "autre vie" s'ils veulent, cela n'a pas d'importance! 90%-95% d'entre eux sont moralement responsables du monde pollué dans lequel nous vivons, et méritent moralement et physiquement toutes les souffrances, maladies et mêmes décès qui y seront liés.

Maintenant, pour ceux qui se retrouvent dans cette description, et qui seront super énervés (contre moi, au lieu de s'énerver contre eux-mêmes, c'est tellement plus commode!), la bonne nouvelle c'est qu'une prise de conscience est tout ce qu'il faut pour changer, et pour devenir non plus responsable d'un monde de plus en plus invivable mais responsable d'un monde meilleur!

Il suffit de se réveiller, s'extraire d'un monde d'illusions où l'on prétend que ce n'est pas grave de polluer (parce que "les autres aussi"), d'être incivil, d'être irresponsable, d'être stupide, d'être égoïste, de blâmer les politiques et autres tout en refusant de remplir ses propres devoirs et de faire ce qui est juste et sain et bénéfique pour tous! Si, c'est grave: les conséquences sont réelles! Que les gens n'aiment pas les conséquences, ni la responsabilité qu'ils portent, ne change rien à la réalité! Ce qui change la réalité, c'est de réfléchir et d'agir autrement!


#Buddhism  
The «karmic continuation» series is: 1. Capitalism (gplus.wallez.name/SLgQ2hJGMAn), 2. Dualistic views (gplus.wallez.name/evMACwQksZ2), 3. "The end justifies the means" (gplus.wallez.name/XGaDUdTtNhH), 4. Arms race (gplus.wallez.name/ZmNDupECQJ7), 5. News (Newtown, MA) (gplus.wallez.name/VncF6stVDyN).