Latest post:

   Une des difficultés des banques est la décision décentralisée: un trader peut décider de v…
October 16th, 2015
illustration

illustration (attribution, if any possible, is at the end of the article)

   Une des difficultés des banques est la décision décentralisée: un trader peut décider de vendre (une seule transaction dans la journée) des actions, alors qu'un autre trader ayant un autre portefeuille à gérer avec un autre profil de risques et d'autres demandes de ses clients peut décider d'acheter (une seule transaction dans la journée). Si tout se traite au nom de la banque (puisque les traders sont employés par la banque et la banque est responsable… même si elle vire le trader), alors il peut y avoir d'apparentes transactions journalières qui n'en sont pas réellement.
   Les banques bien sûr ont commencé —il y a longtemps— à rationaliser les 'cross' internes, pour éviter les frais de transactions. En interne, les actions passent d'un sous-compte trader à un autre, sans passer par le marché. Mais avec une telle taxe, la pression pour une rationalisation allant plus loin est certaine. En soi, cela va pousser les banques à optimiser, à augmenter leur productivité… ce qui n'est pas mauvais (parce que l'industrie n'est pas particulièrement efficace, quel que soit le message qu'elles essayent de faire passer pour rassurer).
   Cela va aussi pousser à augmenter les garde-fous pour les automates, ce qui pourrait éviter certains krachs éclairs.

   Pour une fois que l'assemblée contribue au changement, félicitons nous.

   Espérons juste que ce ne soit pas une loi contournable facilement, simple effet de manche sans impact (cf. la taxation sur les boissons énergétiques, basé sur un seuil de caféine, que soudainement toutes les boissons ont respecté —quite à diviser, en silence, par 3 la teneur— et qui n'a levé aucun fond et n'a rien apporté non plus d'un point de vue santé publique).
by Assemblée nationale:
Projet de loi de finances pour 2016 : adoption d'une taxe pour les transactions financières intra-journalières
---------------------------------------
En ce moment, les députés poursuivent, en séance publique, l’examen du projet de loi de finances pour 2016.
En fin de matinée, ils ont adopté un amendement pour taxer les transactions financières intra-journalières (effectuées au cours d'une seule et même journée) à partir du 31 décembre 2016. Cette échéance éloignée doit permettre au Gouvernent de faire pression sur les autres États membres de l'Union européenne pour adopter une taxe semblable au niveau européen. Le produit de cette taxe doit être affecté à l’aide publique au développement.
Suivez en direct les débats qui se poursuivent cet après-midi et cette nuit sur : http://assnat.fr/1C1oqf